mardi 15 avril 2014

Halle Freyssinet: Xavier Niel dévoile les plans de son méga futur incubateur – 1 000 start-ups. «Le plus grand du monde»,à Paris en 2016

Jeudi 10 mars 2014

START-UP - Un auditorium de 370 places, un fablab de 1.000 m², des villages de co-workings, un restaurant ouvert 24 heures sur 24… Le permis de construire en poche, Xavier Niel en dit un peu plus sur ce qu’il veut faire de la Halle Freyssinet…

On en sait désormais plus sur ce que prévoit Xavier Niel pour la Halle Freyssinet(13e arrondissement). Inutilisée par la SNCF depuis 2006, le fondateur de Free avait annoncé l’acquisition des lieux à l’automne dernier. Son idée: faire de cette ancienne halle où les trains venaient se charger en marchandises, un méga incubateur destiné à accueillir 1.000 start-ups. «Le plus grand du monde», aime à rappeler l’entrepreneur.

Une Halle ouverte sur son quartier

Le projet avance bien. Ce jeudi matin, la nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo, annonçait l’obtention du permis de construire au bout de trois mois et demi d’études seulement. Les grandes lignes architecturales du projet aussi sont connues. «L’ouverture sur le quartier caractérise ce projet, précise d’emblée Jean-Michel Wilmotte, l’architecte choisi par Xavier Niel. La future halle multipliera les baies vitrées et le plafond sera constitué d’une voûte transparente sur les 310 m de long.»
Surtout, deux passages publics traverseront la Halle Freyssinet. «Elles permettront de faire le lien entre la rue Chevaleret et l’avenue de France», précise Jean-François Patte, directeur de projets chez Wilmotte & Associés.

Un auditorium de 370 places

Ces deux passages publics diviseront la Halle en trois parties. La première, celle qui donnera sur le boulevard Vincent-Auriol, s’intitulera le forum. «Ce sera un espace mixte ouvert au public comme aux porteurs de start-up», poursuit Jean-François Patte. Un auditorium de 370 places en occupera la majeure partie. Xavier Niel souhaite en faire l’un des passages obligés des grandes entreprises du Web en déplacement à Paris: «Elles pourront y tenir des conférences, organiser des événements ou rencontrer tout simplement nos startupers», explique-t-il.
Ce forum sera complété de salles de réunion et d’un fablab de 1.000 m², où des outils seront mis à disposition du public pour la conception d’objets en tout genre.

Des startupers bichonnés

Le cœur de la halle sera le coin des start-up. C’est là que Xavier Niel veut faire plancher en même temps jusqu’à 2.500 porteurs de projet. «Sur trois étages, chaque niveau accueillera huit villages [des espaces de travail], précise Jean-François Patte. Chacun d’entre eux se composera de deux plateaux de co-working, de salles de réunion, d’un petit lounge, d’une cuisine et un écran de verre pour la vidéoprojection ou même pour servir de tableau.»
Au rez-de-chaussée, les rails de l’anciennes Halles Freyssinet seront conservés et accueilleront des casiers où les startupers rangeront leurs affaires. «Ce coin start-up évoluera sans doute encore d’ici à l’ouverture, reprend Jean-François Patte. Une salle de sport est ainsi à l’étude actuellement.»

Début des travaux à la fin juillet

Enfin, le site accueillera un restaurant de 2.500 m², ouvert 24 heures sur 24 et donnant sur l’avenue de France. «Il aura sa terrasse exposée sud et s’ouvrira sur un jardin étagé», explique Jean-Michel Wilmotte. L’ambiance sera là encore très ferroviaire puisque les voies seront conservées et des wagons feront office de décors.
En tout, le chantier comprend 33.000m² à rénover. Les travaux débuteront au mieux à la fin juillet pour une ouverture de l’incubateur fin 2016, «au plus tard», précise Xavier Niel. Montant de l’investissement? Entre 160 et 170 millions d’euros. «Mais nous devrions monter jusqu’à 200 millions, car nous prévoyons aussi d’aménager des logements à l’extérieur», annonce Xavier Niel.

Pour avoir plus d’informations :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire