mardi 13 janvier 2015

Charlie Hebdo: "On fait confiance à l'intelligence de l'humour". Mahomet en une du «Charlie Hebdo» numéro 1178 mercredi 14 janvier 2015

La rédaction de l'hebdomadaire a tenu une conférence de presse ce mardi 13 janvier 2015 au siège du journal Libération. Le dessinateur Luz s'est exprimé à propos du prochain numéro de Charlie Hebdo. 

Luz a annoncé que le nouvel exemplaire de Charlie Hebdo sera disponible une quinzaine de jours durant dans les kiosques, et tiré à trois millions d'exemplaires.

Le dessinateur a également évoqué les difficultés qu'il a rencontrées en réalisant ses dernières caricatures, les premiers dessins d'après le drame: "Je savais pas si j'allais pouvoir dessiner, très honnêtement" explique-t-il.  

Sur la fameuse nouvelle une, Luz a résumé le processus créatif de la rédaction: "On s'est dit qu'il fallait qu'on fasse un dessin qui nous fasse marrer. Sans charge émotionnelle, ni symbolique. [...] J'ai fait mon personnage de Mahomet. Celui qui nous a valu d'avoir nos locaux brûlés, d'être taxés de provocateurs irresponsables" a-t-il poursuivi, faisant référence à l'incendie criminel des locaux de l'hebdomadaire en 2011. "J'ai dessiné Mahomet, en train de pleurer. Puis j'ai écrit 'Tout est pardonné'. Et j'ai pleuré" a-t-il lâché la voix tremblante. "C'était pas la une que le monde voulait qu'on fasse, pas celle que les terroristes voulaient qu'on fasse, mais c'est notre une", a-t-il précisé, avant de reprendre, rieur: "Notre Mahomet à nous il est vachement plus sympa que celui des terroristes!" 

Le ton plus assuré et taquin, Luz a ensuite insisté sur l'importance de la mobilisation qui a eu lieu le 11 janvier, et rappelé l'union de tous face au combat pour la liberté d'expression, et le droit de rire de tout. Après avoir incité à acheter la presse écrite en kiosques demain en même temps que Charlie Hebdo, le dessinateur a affirmé n'avoir "aucune inquiétude" quant à la réaction des lecteurs sur le contenu de ce Charlie Hebdo: "Les gens sont intelligents, toujours plus intelligents qu'on ne le croit. On fait confiance à l'intelligence de l'humour". 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire